A propos de l'activité

"Pourquoi les hommes devraient-ils courir alors que les plantes qui les nourrissent poussent si lentement?" Henning Mankell

Producteur cueilleur et transformateur, de la graine à la tisane (semis, plantation, récolte, séchage, transformation et conditionnement) tout est fait main pour assurer la qualité des plantes. Ces biens aimées sont cueillies et cultivées avec grand respect de l'environnement. (100% des plantes disponibles sont donc issues des cultures ou des cueillettes sauvages.) Des racines aux étamines, tout est bon dans nos plantations !

De la graine à l'infusion, les plantes passent donc par une multitude d'étapes chronologiques...que voici brièvement.

PETIT PLANT DEVIENDRA GRAND!

Replants
Replants

Hormis les cueillettes sauvages, les plantes sont commencées soit par semis (la plupart en godets et sous abris) soit par division de rhizomes ou souches. Généralement (et dans les deux cas) les futurs plants en godets sont cultivés un certain temps sous serre pour les rendre vigoureux assez rapidement. Cela peut surtout s'avérer utile lors des printemps trop froids et humides. La majorité des plantes aromatiques n'ont pas un grand besoin en eau, et afin de les préparer à une culture non irriguée, l'arrosage des godets est plus ou moins limité. 

Guimauve
Guimauve

LA CULTURE

La plantation s'effectue à la main et peut être très différente suivant le stade adulte de la plante, sa pérénnité ainsi que l'espace libre nécessaire à la ceuillette. En effet certaines plantes sont annuelles et relativement petites (marjolaine, bleuet) et d'autres sont plus ou moins arbustives et vont rester en place 2 à 5 ans (Sauge, Origan, Guimauve). Les intervalles de cultures et leurs rotations vont donc dépendrent de tous ces critères.

Le travail du sol argilo-calcaire, (qui est assez lourd) est effectué au printemps à la motobineuse (seule machine présente pendant la vie des plantes) et à la main pour toute les tâches à accomplir (binage, désherbage...). Mais parfois le binage des grands entre-rangs sont également faits à l'aide d'une motobineuse.

Les plantes aromatiques et médicinales sont pour la plupart des plantes plus ou moins sauvages, se contentant des nutriments du sol. Certaines plantes développeront davantage leurs principes aromatiques en sol pauvre. L'irrigation n'est donc pas employée, sauf si besoin pendant la première semaine qui suit la plantation.

Il ne faut pas oublier que nous ne recherchons pas spécifiquement la beauté et la grandeur de plants boostés. Une plante aromatique et médicinale de qualité est une plante en bonne santé et riche en principes actifs 

" Mais on ne peut quand même pas cultiver des plantes aromatiques ici en Moselle donc!" ... 
Cette belle phrase me revient souvent aux oreilles... et il est vrai que la gamme de culture des plantes dites "du sud" (thym, romarin, verveine) est bien restreinte dans cette belle région, mais les beaux printemps et les étés parfois généreux ont tout ce qu'il faut pour avoir un mélange d'aromates et de plantes acclimatées de qualité. Mais il est vrai que certaines plantes ne survivent pas toujours aux longs hivers Lorrains, froids et surtout humides pendant des mois.
Il est donc parfois nécessaire de renouveler quelques espèces au printemps si Dame Nature a été trop sévère!

Le champs de givre
Le champs de givre


.

LES CEUILLETTES SAUVAGES

Les cueillettes sauvages s'effectuent très souvent à la main, sécateur ou ciseaux. Pour le Frêne par exemple, les branches sont coupées et émondées de suite pour séparer et trier les feuilles des tiges.

Egalement effectuées plutôt par temps sec, certaines ceuillettes de plantes n'attendent pas et le stade optimal de certaines fleurs notamment peuvent être très rapidement dépassés. Dans ce cas, il ne reste plus qu'à attendre patiemment l'année prochaine !

Les cueillettes sont pratiquées sur des lieux en bonne santé, où l'on peut assurer l'absence certaine de tout polluant sur le long terme. Suivant l'écosystème concerné, certaines espèces imposent une récolte raisonée et espacée de plusieurs années pour assurer la régénération de la plante.


.

Emondage du Frêne
Emondage du Frêne

La Récolte

Récolte du thym
Récolte du thym

Les récoltes se font à l'aide de paniers ou sacs aérés pour laisser respirer la plante jusqu'à la prochaine étape... qui n'attend pas !! 


Chaque plante évolue différement, et atteint un stade optimal pour la ceuillette suivant ses parties utilisées. La récolte s'effectue toujours par temps sec et si possible ensoleillé. Elle se fait à la main pour les fleurs et certaines feuilles, ou au ciseau et sécateur pour la menthe, melisse, sarriette... en triant correctement les parties de plantes abimées, mauvaises herbes ou intrus. 

Récolte de Mauve... avec ou sans bourdons...
Récolte de Mauve... avec ou sans bourdons...

L'étape primordiale... LE SECHAGE !!

Fleurs à peine cueillies
Fleurs à peine cueillies
Menthe poivrée et Origan séchés
Menthe poivrée et Origan séchés


Dès la récolte faite, la plante s'altère et s'oxyde. Le séchage doit donc se faire au plus vite. Les plantes sont donc amenées de suite dans un séchoir, éspèce d'armoire à claies où elles sont délicatement étalées en couches minces afin d'entamer un séchage rapide et contrôlé.




Rapide n'est pas synonyme de haute température. Pour qu'une plante garde le maximum de ses caractéristiques (olfactives, saveurs, couleurs, principes actifs) elle doit sécher le plus rapidement possible et à basse température (env35°C). Il est important que l'air soit donc ventilé. Le séchoir est agrémenté d'un déshumidificateur d'air qui récupère l'eau de l'air ambiant.


Un séchage correctement exécuté va déterminer la qualité de la plante sèche et sa conservation tout au long de l'année.

Bouillon blanc
Bouillon blanc

Le travail des plantes sèches

Une fois séchées, beaucoup de plantes sont encore à travailler. C'est à dire que plusieurs étapes sont nécéssaires pour passer d'une récolte grossière (d'Origan par exemple) comportant les tiges, feuilles, fleurs et parties fines à une plante prête à l'emploi en tisane ou en cuisine.

Selon les plantes ces étapes vont être l'émondage (séparation des tiges et petites branches des parties désirées), le battage (même objectif), le tamisage (calibrage de la plante suivant l'utilisation) ou encore le broyage pour les herbes moulues.

Toutes ces opérations fastidieuses sont opérées à la main à l'aide de petits matériels et outillage car chaque plante étant différente, il s'agit d'adapter les techniques à l'aide de ses petites mains afin d'avoir un produit fini précis et de qualité.

La composition des mélanges est élaborée et revisitée selon la disponibilité des plantes, mais aussi selon les principes actifs recherchés, les saveurs et les couleurs.

Confection du mélange Sortoux
Confection du mélange Sortoux

LE CONDITIONNEMENT

Les plantes à tisanes sont conditionnées dans des sachets kraft alimentaires pour l'aspect pratique. Les plantes moulues à usage culinaire, plus fragiles et volatiles sont conditionnées dans des pots en verre. Là encore, grammage, emballage... tout est fait main.

Produits finis
Produits finis

Un mot sur la conservation... Les plantes doivent être stockées à l'abris de la lumière et de leur plus grande ennemie... l'humidité !


LA VENTE

Pour le moment, quelques marchés ponctuels, mais plus de détails dans la rubrique "NOS PRODUITS"

Disons que pour la vente... il compte sur vous...